AXA FRANCE AVIS CFDT SUR LE PLAN DE FORMATION 2016

La loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle a apporté de nombreuses modifications dans l’organisation de la formation professionnelle. Les obligations de l’entreprise s’en trouvent renforcées : il ne lui suffit plus de justifier d’un niveau de dépenses en matière de formation, mais elle a une obligation de résultat en matière de développement des compétences de ses salariés.

Les orientations générales de ce plan de formation 2016 sont présentées dans un contexte de mutation économique, sociale, mais surtout technologique et organisationnelle.

La transformation de la relation client par le biais du digital et des transformations des organisations du travail plus flexibles et plus collaboratives entrainent des conséquences sur l’emploi dans notre région et la structure de ceux-ci. Les nouvelles formes de travail comme le développement du « self care », la personnalisation des produits et services ou la transformation du marketing par le biais du développement du « big data » impactent d’ores et déjà l’orientation générale de ce plan de formation 2016.

A ce sujet, la CFDT note principalement les points suivants : Un accent particulier sera porté en 2016 sur 3 des 7 compétences transverses qui doivent amener à un maintien de l’employabilité.

  • Le salarié PA comme PC devra se prendre en main sur sa propre formation  personnelle mais il ne peut pas être à lui seul une entreprise apprenante.
  • L’accès à la formation en 2016 se fera à travers différents modes pédagogiques : présentiel, distanciel et immersion.
  • De nouvelles solutions pédagogiques seront déployées.
  • Les IMC d’AEP seront formés aux nouvelles contraintes réglementaires et  notamment sur les enquêtes liées aux contrôles déontologiques.
  • Une progression pour le PA de la moyenne de Jours de formation par salarié avec 3.2 jours en 2016.
  • Les 2 priorités RH sur le PC en 2016 : taux de rétention des commerciaux et  alimentation d’AEP en Agents Mandataires. Par ailleurs, pour la CFDT, l’apprentissage est un atout important pour l’accès à l’emploi dans notre région et l’ensemble des études montre que les jeunes ayant suivi une formation en alternance ont un taux d’accès à l’emploi supérieur. La Cfdt souhaite également remercier tous ceux et toutes celles, tuteurs en particulier, qui permettent aux jeunes de venir se former et apprendre un métier.

En conclusion, la Cfdt, en partenaire responsable, réitère sa demande de moyens financiers et humains à la hauteur des enjeux de transformation des métiers et du devoir de formation. En l’état actuel, la Cfdt demande donc à ses élus de rendre un avis négatif tout en saluant le travail de l’équipe régionale Formation.